Présentation de l'A.I.S.R.

SOYONS ET DEVENONS
DANS LE TEMPS QUI EST LE NOTRE
LES JARDINIERS DE L’ETERNITE

L’Association Internationale Saint Roch (AISR) a été créée lors des fêtes du tricentenaire de la mort d’André le Nôtre ( grand jardinier du Roi Soleil, baptisé, marié et inhumé en l’Eglise Saint Roch) en juin 2000 en partenariat étroit par un travail de mémoire sur les divers types de jardins qui sont une des composantes avec l’Institut d’Etudes Supérieures des Arts et le soutien du Fonds Français pour La Nature et l’Environnement. L'Association Internationale Saint Roch a également bénéficié du concours de partenaires industriels mécènes comme Jean-Philippe Thierry , président des AGF, Algoflash et Jardiland et du soutien de maître Pierre Cornette de Saint Cyr lors de ventes privées au profit de l'association.

 

L’Association Internationale Saint Roch (AISR) s’est donnée trois objectifs
-    Apporter une contribution aux rapports interculturels et religieux entre les personnes et les peuples en vue d’un dialogue pour la paix par un travail de mémoire sur les divers types de jardins qui sont une des composantes essentielles de connaissance et de compréhension entre nos civilisations, nos cultures ,les religions établies.
-    Sensibiliser nos adhérents dans un « Club des jardiniers » à la présence et l’influence des messages de l’art, de la peinture, à la sculpture à la musique dans les Jardins et le Paysage de l’Antiquité à nos jours et réciproquement
-    Soutenir la réflexion et l’action des professionnels ( institutionnels publics ou privés) de la création paysagère qui répondent à un besoin croissant de nos contemporains de trouver dans le espaces verts ces lieux de paix, de beauté, de silence d’harmonie dans un environnement bruyant, stressant, pollué

 

La mission d’Eglise confiée au père Thierry de L'Epine, curé émérite de Saint Roch

L'Association Internationale Saint Roch (AISR) est née de la rencontre d'Erik Orsenna, Jacques Garcia et Olivier Moulin Roussel président émérite de l'espace Bernanos; elle a tout de suite bénéficié du soutien de Françoise Schmitt, présidente fondatrice de l'IESA, de Xavier de Bayser, Jean Bailly président d'honneur de Lafarge, Remi Corpechot notaire et fondateur de l'espace Bernanos, et Matthieu Jacquillat, président fondateur d'Art-Affaires. L'association Internationale Saint Roch (AISR) a également bénéficié du soutien des deux jardiniers en chef de Versailles, Alain Baraton et Patrice Gagé ainsi que de célèbres jardiniers paysagistes comme Olivier Riols, Louis Benech et Pierre-Alexandre Risser. L'Association  Internationale Saint Roch (AISR) a ainsi pu être accueilli dans de prestigieuses manifestations comme Les Journées des Plantes de Courson grâce à Patrice et Hélène Fustier ou Jardin Jardins aux Tuileries grâce à Dominique et Xavier Laureau de la ferme de Gally ou encore à l'invitation d'Aude de Thuin, à Lonchamp, Auteuil et au Grand Palais pour l'Art du Jardin.

-     Réflexion- Action :
L’association entend prendre acte de l’engouement de nos contemporains pour les jardins, en quête de paix intérieure, d’harmonie, de beauté, de silence et de prière. 
L’association engage sa réflexion et son action avec les acteurs de la création paysagère, institutions privées ou publiques et particuliers et plus précisément avec les jardiniers et  paysagistes qui au quotidien répondent à cette quête de vie intérieure dans le monde d’aujourd’hui.
-     Mission – Sensibilisation :
L’association porte la responsabilité éducatrice de rappeler la fragilité et la transcendance de l’homme dans le projet créateur de Dieu : la mémoire des trois jardins bibliques est un des supports essentiels de cette mission
o    Le jardin d’Eden (Genèse 1 et 2) jardin le plus universellement connu où l’homme a été « planté » dès les Origines
o    Le jardin de Paradis perdu, qui lui a été restitué par « le Christ Jardinier » au matin de Pâques (Jean 20.15) pour en être l’intendant et non le propriétaire
o    Le jardin de Gethsémani (Matthieu 26. 36-46) qui nous indique que Dieu seul, par son Esprit, donne la force et le courage d’affronter victorieusement la solitude de l’homme face à la souffrance et la mort subies ou données

-    Mémoire – Message,
L’association entend apporter sa contribution aux rapports interculturels et religieux en entre les personnes et les peuples en vue d’un dialogue plus éclairé et pacifié entre eux notamment par un programme de Jardin de Paix dans tous les pays du monde
Cette mission de mémoire est importante dans notre contexte de mondialisation croissant :
Elle permet d’apporter un autre point d’orgue que celui des compétitions géopolitiques économiques et stratégiques qui régissent une grande part des relations internationales, et ce dans un esprit chrétien et oecuménique

 

 


 

IMG_1222.jpg